Pianiste, percussionniste, arrangeur et compositeur, Yannaël Quenel est l'un des rares musiciens français aussi à l'aise dans la musique dite classique que dans l'univers de la variété. Si son C.-V. classique ne laisse pas indifférent - premier prix du concours international Montsalvatge à Girone, révélation classique Adami, lauréat Yamaha et lauréat de la Fondation Banque Populaire - très tôt dans sa carrière, Yannaël a souhaité explorer diverses voies  : 

« La France a trop souffert, ces dernières décennies, des problèmes d'identification propres aux différents univers.»


Sans se fixer de limites de style, il a ainsi apporté sa touche à l'album de Vincent Delerm «  Les Amants parallèles  ». Musicien de la compagnie de danse de Marie-Claude Pietragalla, il a publié deux albums solo, Berlin-Paris et Berlin-Paris II comme un résumé de ce travail. Ainsi, les pages de Rameau, Debussy ou Beethoven côtoient ses propres compositions acoustiques ou électroniques.


Cette saison encore, Yannaël Quenel multipliera les expériences sans se soucier des étiquettes, gardant la volonté de décloisonner les différents univers artistiques.